A travers les relations qu’elle entretient avec l’administration et les parlementaires, l’Union dispose de relais d’opinion pour faire valoir ses positions auprès des pouvoirs publics.

L’Amicale parlementaire de la Bijouterie et de l’Horlogerie (animée par l’Union et ses partenaires) et le Cercle de l’Ecrin (créé par l’Union) sont des vecteurs importants pour exprimer les attentes de la filière. Avec plusieurs événements par an, ces espaces permettent à l’Union de nouer des relations capitales et de défendre les intérêts de ses adhérents.

Relais institutionnel

Les équipes de la BJOP sont en lien constant avec le Ministèrede l'Economie, des Finances et de l'Industrie, le Ministère de l’Intérieur ainsi que le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. Au niveau européen, l’Union prend une part active aux consultations sur l’évolution réglementaire des décrets ministériels. Elle intervient sur des sujets aussi variés que les délais de paiement, le règlement REACH ou les transports de valeur.

Amicale Parlementaire

Horlogerie, bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, pierres et perles : des métiers qui sont partie intégrante du patrimoine français sur le plan esthétique et culturel, mais aussi un secteur économique important et dynamique. Métiers de création, d’art, d’artisanat et d’industrie présents depuis mille ans dans toutes les régions de France, ils donnent à notre pays un rayonnement international prestigieux.

L’Union Française de la BJOP rassemble la très grande majorité des professionnels qui font la réputation d’un secteur fort de 4.500 entreprises, formant au meilleur niveau de compétence et employant 16.000 personnes, représentant un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros hors taxes avec un taux d’exportation de 40% en 2011. La pérennité et le développement de ces activités constituent donc un enjeu qui justifie pleinement la création de l’Amicale Parlementaire des Métiers de la Bijouterie et de l’Horlogerie.

L’Amicale a vocation de réunir parlementaires et professionnels, de favoriser des échanges réguliers permettant une information optimale, l’élaboration concertée de réglementations adaptées et favorables, une anticipation efficace des évolutions européennes et internationales.