Précieuses Confluences 2019 : illustration de la puissance du secteur de la Joaillerie française

30.10.2019

Fondées et créées par l’Union française BJOP en 2010, dans un format « artisanal », puis baptisées « Précieuses Confluences » en 2017, les rencontres d’affaires de la joaillerie sont devenues, à travers leurs sept éditions, les rendez-vous incontournables du secteur, à l’efficacité incontestable, vecteurs de rencontres fortes entre les acteurs du Métier, quels que soient leur typologie, leur taille, leur domaine d’activité.

750 rendez-vous d’affaires sur deux jours de rencontres

Les 28 et 29 octobre derniers, l’édition 2019 de Précieuses Confluences a rencontré un vif succès : au total plus de 750 rendez-vous se sont organisés dans les murs de l’Union Française BJOP.

630 pour le premier module d’un jour et demi, consacré aux rencontres entre négociants en pierres, ateliers lapidaires et métiers d’art, designers, ateliers de sous-traitance et donneurs d’ordres étrangers. Près de 30 marques nationales et internationales se sont mobilisées pour découvrir la richesse des savoir-faire des acteurs de la joaillerie française. 

« A travers cette première journée, a expliqué Monsieur Daniel Cambour, nous sommes fiers d’avoir pu présenter le dynamisme des entreprises françaises aux représentants de tous les continents. » Et le président de l’UFBJOP d’ajouter : « nous avons fait de Précieuses Confluences l’unique occasion pour eux de rencontrer les acteurs de la fabrication française, grâce à un modèle de matchmaking adéquat, convivial et résolument moderne. »

Le second module fut consacré à la mise en relation de 14 entités de financement et d’investissement – institutionnelles, banques privées et fonds dédiés – et d’ateliers de sous-traitance et marques de créateurs de joaillerie française. « Cette seconde journée, a souligné Madame Bernadette Pinet Cuoq, Présidente Exécutive de l’Union Française BJOP, illustre l’intérêt inédit que les organismes financiers portent désormais pour notre secteur. »

130 rendez-vous ont eu lieu lors de cette demi-journée, signal fort de la vitalité des entrepreneurs de la joaillerie française, et de l’intérêt des financiers pour la filière.

« C’est la vertu de notre organisation, a conclu Monsieur Daniel Cambour : être en capacité, à partir d’un potentiel de situations, de construire des passerelles pour ouvrir la voie à des trajectoires vers de nouveaux possibles. »

Afin de prolonger les rencontres, un cocktail de gala était organisé et a rassemblé tous les participants dans le cadre raffiné et convivial du restaurant Macéo.

 

Photos de l'article : © UFBJOP / © Cyril Zannettacci Agence VU’

Partager